Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

RECUEILS - Page 3

  • "Tout est gris même le vert" de Daniel Lévy

    Tout est gris même le vert, Ed. Barré et Dayez, ill. de P. Wargnier, 1989.

    daniel lévy, livre, poesie

     

    "Dans TOUT EST GRIS MÊME LE VERT, Daniel Lévy fait penser à Prévert, à Pierre Dac,  mais ça va beaucoup plus loin puisque ses poèmes nous entraînent dans tout l'Univers avec la vitesse de rigueur et une fantaisie débridée. Exemple, lorsque le délégué à l'Apaisement donne une conférence de presse : "il devait y avoir quelques interférences car brusquement il se mit à parler de rails trouvés dans un berceau du Moyen Age, de seins en conserve et du spasme d'un annuaire de police dans une cabine téléphonique à rayures"."

    Jean Dauby, in Revue Cahiers Froissart n° 54 (1990)

     

  • "Au-dessus de la clairière" de Daniel Lévy

    Au dessus de la clairière, 1979. 

    "Un poète, ça n'a pas de valeur marchande, à peine un compte ouvert au Crédit du Parnasse. Seul, ça ne fait pas le poids face au tourbillon des libres rapaces qui mangent des lecteurs avec les recettes de la mère Denis.

    Un poète c'est de la graine qui pousse au printemps des saveurs, la primevère discrète face au bouquet d'orchidées. Alors, de temps en temps laissons choir les best-sellers, filons le train au courtisan du vent, écoutons sa petite musique : 

    « Ma solitude s'accorde aux cris

    des oiseaux traqués par le froid

    le vent fait tomber le dernier

    rayon de soleil dans la tirelire

    du crépuscule

    à l'aube, une vague terminera

    le rêve d'un noyé ».

    daniel lévy,livre,poesie

    Daniel Lévy, poète rochois, vient de sortir son premier recueil illustré par Roberteau et intitulé : « Au dessus de la clairière » (Ed. l’Arbre – Jean Le Mauve à Dammard).

    Ses textes sont clairs, dépouillés, sans équivoque à l’image de l’haïku, ce modèle japonais de la simplicité poétique."

    Jean-Pierre Gandebeuf, in « Le Dauphiné Libéré ».

  • "Le temps des hirondelles" de Michel Berthod

    La bonne humeur d'Irène, sa cousine, l'initiation aux joies de la campagne avec son grand-père Charles, les labeurs quotidiens avec son oncle sont autant de plaisirs que le jeune Michel retrouve à chaque fois qu'il passe ses vacances dans sa famille proche. Et puis, surtout, il y a Julie, qu'il retrouve chaque jour au poste à lait et avec qui il a tant à partager.

     

    Recueil, Michel Berthod

    "Le temps des hirondelles". Chronique paysanne. Editions de Borée (2009).

  • REFUGES : le recueil de Marie-Jo Thabuis a obtenu le Prix Verlaine!!!

     

    La blogueuse  se permet d'actualiser la présentation de ce recueil qui vient d'obenir

     le " PRIX VERLAINE "

    PAR LA SOCIETE DES POETES FRANCAIS

     

    4e de couverture « Refuges »  :

    Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,

    Dans la nuit  éternelle emportés sans retours,

    Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges

    Jeter l’ancre un seul jour ?

    (LE LAC  -  Alphonse de Lamartine)

     

    Les avons-nous entendues, récitées, retenues,  toutes ces rimes dont l’écho résonne en nous pour toujours !

     

    Est-ce pour répondre à l’interrogation de ce grand poète, que Marie Jo Thabuis a choisi de nous emmener sur la route de ses refuges personnels ?

     

    Progression singulière d’une vie dont chaque étape, par sa couleur et son univers particuliers,  nous invite à faire une pause,dans le libre choix d’un temps qu’on voudra bien s’accorder.

     

     

    photo poete.jpg

     

    L’ARBRE  (extrait du recueil “Refuges”)

     

    Ancrage végétal aux nuances subtiles,

    Mouvances et couleurs des changeantes saisons,

    De malicieux gamins y faisaient leur maison

    Comme on grée un vaisseau pour de lointaines îles.

     

    Expéditions risquées sur des eaux versatiles,

    Pirates aux galions gonflés de cargaison,

    Tempêtes pour de faux, au coeur des frondaisons,

    L'orage s'achevait, tout devenait tranquille…

     

    Vous en souvenez-vous de ces hautes cabanes

    Où des gosses rêvaient d'un monde fabuleux,

    Inventeurs du voyage à l'orée de leurs yeux ?

     

    Nous étions ces enfants traversant des savanes

    Aux fauves de peluche, dont les feulements

    Et les rugissements faisaient peur même au vent !

     

    Marie-jo Thabuis, in Refuges, édition n/c, 2010.

  • ARCANES : Poésie et peinture, par Solange Jeanberné et Marie Cavoret

    ARCANES 031.jpg

     

     

    Arcane 

     

    -         Du latin arcanus : ce qui est secret, caché, mystérieux

    -         l’une des opérations de l’alchimie

     

    C’est bien ici d’arcanes qu’il s’agit, celle de l’alchimie à l’œuvre entre les poèmes de Solange Jeanberné et les peintures de Marie Cavoret.

    Les textes n’ont pas été écrits à partir des tableaux ni les tableaux au vu des textes. Mais un lien mystérieux a présidé au choix de leur alliage. Il révèle une correspondance profonde entre les mondes intérieurs des auteurs, chacune tentant à travers son art

    respectif d’explorer les valeurs du spirituel et du sacré au cœur de l’intime et du féminin.

     

    Préface de Patrick Chemin

     

     

    Un poème parmi les préférés de la blogueuse :  

     

     

    A Pablo Neruda

     

    Tu marches vers la mer

     

    Il te vient un poème

    Il est de la couleur des vagues

    Il en a le coulé

     

    Tu avances un vers

    Tu te retires

    L’eau dilue les mots

     

    Tes pensées s’éparpillent dans le sable

    Tu les ramasses dans le creux de tes mains

    Elles te sont précieuses

     

    Tu en fais un collier à offrir au ressac

    Qu’il écume ton poème

    Qu’il le polisse jusqu’à la perle

     

    Tu rapportes de la mer

    Ton poème comme un trésor

     

     Solange Jeanberné

     

  • Sémaphores dans le brouillard - Publication de Philippe Brand

    Couverture du recueil de Philippe BRAND

    9 €, 11 € pour un envoi postal

    son adresse courriel pour le commander :

    philippe.brand@wanadoo.fr

    SDLB.Couverture.jpg