Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poésie

  • Vision - Collage-poème de Guillaume Riou

    Vision est un collage-poème réalisé en 1995, par Guillaume Riou, en cours d’option Arts plastiques au Lycée du Mont-Blanc (René Dayve) :

    Vision-poeme-dessin-collage-guillaume-riou_1995-768x540.jpg

    Vision – Collage-poème à partir de la photo d’Ansel Adams “Mount Williamson, Sierra Nevada, from Manzanar, California” (1944).

     

    « Effluves d’hydrocarbures
    Fleuves de mercure
    Glacis d’usure

    Vois, Humain matricide,
    le dessin de tes desseins »

     

  • Atout cœur - Poème de Denise Gal Sarni

    ATOUT CŒUR



    À cœur gros,
    Si tu sais
    Te souvenir de ceux que tu as aimés
    Pour mieux t’épanouir
    Et toujours avancer,

    À cœur ouvert,
    Si tu sais
    Recevoir la vraie amitié
    Pour t’en nourrir
    Et la sublimer,

    À cœur d’or,
    Si tu sais
    Donner un peu de toi
    Pour aider sans retour
    Et offrir de la joie,

    À cœur de lion,
    Si tu sais
    Accueillir les coups
    Pour les apaiser
    Et les rendre tout doux,

    À cœur ailé,
    Si tu sais
    Observer l’oiseau
    Sans vouloir l’apprivoiser
    Et le laisser voler encore plus haut,

    Alors, peut-être

    De ta vie, de ta destinée
    Chaque instant, chaque seconde
    Deviendra éternité.


    Denise Gal Sarni
    À Loëx, décembre 2017

     

    atout-coeur.jpg

  • Café de Paris - Poème de Claire Bethmont


    La nuit
    Se gonfle de lumières
    Sur le quai
    Tu es la première

     


    CAFÉ DE PARIS



    Café de Paris :
    Bruits de verres remués
    Dans une eau
    Cristal exténué.

    Ô ville-coléoptère,
    Tes mains
    En ailes de roses-traversières
    Caressent
    Des parfums-lumières

    Et le Phénix
    Aux yeux d'onyx
    Renaît de ses cendres écartelées.

    Te voici donc
    Passagère,
    Tendre messagère,
    La pluie diamante
    Ta robe d'amante.

    Ma toute belle,
    Ta chevelure,
    Soleil rebelle,
    Chavire
    Sur ton front
    Comme un bateau qui vire.

    C'est l'heure sereine.

    Des rues
    Que je connais à peine
    Frémissent éperdues
    Sous ton pas ingénu.

    Et du pont de ton corps
    Fiancé aux pierres d'or
    Je scrute le langage
    De la ville sauvage.  


    Claire Bethmont

    claire bethmont,paris,poesie,café
    Café brasserie de L'isle Saint-Louis, Quais de Seine, Paris
    (Source : L’œil dans l'objectif)

  • Abidjan - Poème de Claire Bethmont

    ABIDJAN,

    Capitale initiale d'un noir alphabet,
    Ville aux flamboyants de parade
    Hantés par la brousse dépeuplée,
    Te voici :
    Tu ouvres ta main sombre
    Sur ta Côte d'Ivoire,
    Et tes doigts sculptés aux ébènes profonds
    Implorent
    La flèche de marbre d'une folle cathédrale.
    Le soleil des pagnes et le feu des piments
    Éclaboussent
    Ses flancs insolents.
    Mais elle, elle boit en silence ce pluriel de lumières.
    Et à l'heure où tremble enfin la voix du balafon,
    Elle brandit l'apogée meurtrier
    De sa lance de neige
    Dans le ciel déchiré par les jets d'Occident :

    ABIDJAN !

    Claire Bethmont
    Amoin Djéa

    Abidjan, cathédrale, Claire Bethmont,
    La cathédrale Saint-Paul d'Abidjan au crépuscule