Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les mois de Sylvie : mai 2009

    Le conte du mois de mai
                      
    "Ach ! Mein Gott "            
                                                                    
      Cliquer sur l'adresse ci-dessous

  • Il y a ... - Poème de Sylvette Bayol

    Photo 051.jpg

    Il y a le soleil dans l'eau

    Posé sur ton épaule, il y a cet oiseau,

    Venu du chant des songes

    Où sombrent les navires…

     

    Il y a des jardins

    Aux provinces secrètes

    Qu'ouvre le portail bleu

    De tes yeux, ce matin…

     

    Je le pousse du doigt, il s'ouvre, cœur de rose.

    Abeille je m'y pose

    Et ma bouche s'endort au creux chaud de ta main

     

    Je vais, je fuis, je cours, je pleure…

    Et tous ces mots me tuent que je ne dirai pas !

     

    La forêt qui nous aime est profonde,

    Attends-moi !

    Pour ton sommeil d'envol j'ai des bruyères mauves,

    Et pour tes chagrins d'or des mouchoirs de chansons…

    Pour tes mains dérobées,

    Pour que tu me les laisses

    Je veux tisser de lierre et d'églantier des chaînes,

     

    Je vais, je fuis, je cours, je pleure…

    Et tous ces mots me tuent que je ne dirai pas !

     

    Sylvette Bayol

  • Prélude aux rages d'été - Poème de Guillaume Riou

     

    _B9W0543 copie.jpg


    PRÉLUDE AUX RAGES D'ÉTÉ

     

    Quelques rais de lumière fouettent encore les sommets.

     

    Chevauchant la Lombarde,

    Des monstres anthracite

    Fondent sur les massifs.

     

    Le front de rafales,

    Escorté de frissons,

    Rompt le ténébreux silence,

    éphémère annonciateur,

    Et contraint les mélèzes à la révérence.

     

    Ardente, la vallée glisse dans son fourreau nébuleux

     

    L’écho des râles célestes roule dans les combes

    Les premières larmes peignent les plaques de schiste chaud

     

    Déluge imminent,

    Avalanche cendrée d’émoi,

    La montagne t’attend !

     

    Guillaume Riou
    http://poussierevirtuelle.over-blog.com/

     

  • La lampe - Poème de Danielle Drab

    lampe.jpg

     
     

    Elle déroule l'allée

    Révèle le jardin

    Les arbres jouent à cache-cache

    Les fleurs montrent leurs ombres

    Sur la barque tranquille

    Elle tremble.

    Qui pèche donc si tard ?

    Bientôt elle cahote

    Sur une bicyclette

    Dans la ville d'à côté

    On la braque des deux yeux

    Comme une arme au poing

    Elle qu'on laisse brûler

    Pour éloigner la peur

    Qui veille le malade

    Au minuit fiévreux

    Dessine un grand rond

    Sur le cahier d'école

    Et joue à feu follet

    Dans le noir souterrain

    Mène la farandole

    La grand nuit de Noël

    Eveille le matin

    Dans toutes les maisons

    Entre et danse

    Dans le cercle magique des loups

     

    Danielle DRAB

  • Trois nouveaux poètes au CPR

    Lors de notre réunion d'Avril, le printemps nous a apporté trois nouveaux poètes :

     

    Guillaume RIOU

    http://poussierevirtuelle.over-blog.com/categorie-1192682.html

     

    Jacques GROUSELLE

    http://vertgalant.free.fr/grouselle.html

     

    et

    Danielle DRAB
    dont nous vous invitons à découvrir ce poème : La lampe